Actualités

Appli d'état des lieux locatifs une évolution ou une menace ?

On les voit fleurir sur toutes les plates-formes numériques ces logiciels et applications permettant de réaliser informatiquement un état des lieux locatifs. En utiliser une c'est immédiatement adopter ce processus qui consiste à suivre le descriptif du bien et à renseigner les rubriques suggérées pas-à-pas par la machine. Limitation voire impossibilité d'erreur ou d'oubli, photos indexées et rapport immédiatement disponible font de ces logiciels des atouts incomparables tant en terme de maniabilité que de fiabilité et surtout de rentabilité ; mais démocratisation est souvent synonyme de nouvelle concurrence.

Une incomparable rapidité

Il faut avoir travaillé une fois avec ce type de logiciel ou d'application pour se rendre compte du gain de temps effectif : une demie-heure en moyenne pour un appartement classique et beaucoup plus pour un bien meublé. Il a suffi de renseigner lors de la commande d'état des lieux le descriptif du bien (localisation, nombre de pièces, distributions...) pour que le système prépare le cheminement de l'état des lieux et même lorsqu'il est couplé à une appli GPS guide l'opérateur sur place. Code d'accès, numéros des compteurs, année de construction...tout est en mémoire et servira à établir le déroulement de l'état des lieux sans possibilité d'omission.

 

Des illustrations illimitées

Ou presque tant il devient facile (puisque sans changement de plate-forme) d'illustrer chaque détail à l'aide d'une photo numérique plutôt que de décrire un état ou une anomalie. La plupart des logiciels et applis font même le 'forcing' à la prise de vue dès lors qu'une remarque est signalée dans le descriptif. Une dégradation invite à la photo, un inventaire de cuisine se fait par l'image, une remarque ou une réserve suggère l'illustration portant la date et l'heure de sa réalisation. En sortie de bail, une simple comparaison des images permettra de dresser l'inventaire des éventuelles réparations locatives en limitant au minimum toute contestation du locataire quittant.


Tablette, smartphone, portable ?

Selon les concepteurs des applis et des logiciels, ils fonctionnent dorénavant sur la plupart des OS (Android, Microsoft, Apple...) et la quasi-totalité des supports (portable, tablette, smartphone). La limitation ne tenant qu'à la présence d'un appareil photo sur la machine, à sa quantité de mémoire disponible voire ses possibilités de connexion avec un cloud accessible par Wifi ou téléphonie (3G ou 4G).

 

Une exploitation simplifiée à l'extrême

Une fois complété et signé numériquement par le mandataire et le locataire, l'état des lieux numérique est immédiatement disponible et transférable aussi bien au client bailleur qu'à l'agence immobilière. Pour ceux qui disposent d'un extranet, l'état des lieux figure au côtés du DDT (Dossier de Diagnostics Techniques) dans le classeur numérique du bien immobilier que le client n'aura même pas à télécharger tout en pouvant le consulter à tout moment.

 

La porte ouverte à une nouvelle concurrence

Parce qu'il était chronophage et peu rémunérateur de dresser des états des lieux sur papier, quelques diagnostiqueurs immobiliers ont négligé cette activité pour se concentrer sur les diagnostics techniques. Qu'en est-il une fois informatisé ?

Si jusqu'alors la plupart des agents et agences immobilières dressaient seul(e)s leurs états des lieux, nombreuses sont les enseignes qui déléguent maintenant l'intégralité de la prestation. L'état des lieux ne réclamant aucune certification de la part de son rédacteur cela ouvre des perspectives à une nouvelle forme de concurrence : la conciergerie.

Pour le moment aucune clause d'impartialité n'est exigée du bailleur qui peut réaliser lui même les états des lieux. Toutefois si cette nécessité d'indépendance venait à être appliquée, le marché de l'état des lieux serait encore plus incontournable pour la filière du diagnostic.

Quant au prix d'une telle application pour états des lieux numériques, certaines gratuites ou peu onéreuses sont limitées en performances car destinées à des particuliers alors que des logiciels professionnels fiables et capables de gérer un large parc locatif (comme EDL pro voir ci-dessous) sont payants mais abordables et vite rentabilisés.

 

Une porte d'entrée vers l'avant travaux

Pourtant la prestation d'état des lieux est porteuse d'un marché dans le domaine du diagnostic immobilier. Même si la prestation (plafonnée au m²) est peu rémunératrice dans l'immédiat, elle permet de fidéliser une clientèle confiante en la certification de son diagnostiqueur immobilier et de capturer plus facilement des diagnostics avant travaux lorsque des rénovations devront avoir lieu dans les biens loués.

Quant au prix d'une telle application pour états des lieux numériques, certaines gratuites ou peu onéreuses sont limitées en performances car destinées à des particuliers alors que des logiciels professionnels fiables et capables de gérer un large parc locatif (comme EDL pro voir ci-dessous) sont payants mais abordables et vite rentabilisés.
 

 

Une solution développée par Arobiz

Pour finir nous nous autorisons une petite pub pour l'un de nos Clients.

L'équipe Arobiz a développé une application d'état des lieux pour EDL-PRO. Cette application est pensée pour ceux qui réalisent du volume sur les états des lieux. Elle est couplée avec un serveur extranet qui permet la facturation automatique et le chiffrage des dégradations locatives.
 

Cette application sera d'ailleurs présentée par notre Client sur le salon RVDi du 31 mars. 


 

 


© AROBIZ - Agence web & marketing
Tous droits réservés - Politique de confidentialité

Société anonyme au capital de 100 000 EUR
Immatriculée au RCS de Bayonne sous le numéro unique d'identification 490 097 888

Remonter