Actualités

Le BIM devient-il incontournable en diagnostics immobiliers ?

On en entend parler chaque jour un peu plus dans l’univers du bâti de ce BIM qui semble devenir indispensable dans la construction, la rénovation et la maintenance des bâtiments. Alors que le Plan Transition Numérique du Bâtiment (PTNB) s’achève bientôt, la modélisation numérique va encore être promue voire généralisée dans le programme BIM 2022. Mais nombreux sont ceux, diagnostiqueurs immobiliers ou pas, qui s’interrogent encore sur la signification du BIM, de sa portée et des intérêts qu’il procure à tout gestionnaire d’une construction qu’il s’agisse d’un immeuble résidentiel ou de locaux tertiaires. Quelques réponses ici sur des interrogations légitimes à propos du BIM et notamment celle de savoir s’il faut inclure la modélisation des bâtis dans les prestations des diagnostiqueurs et comment s’initier au BIM et l’inclure dans ses prestations.


Qu’est-ce que le BIM ? A quoi ça sert ?

Dans sa langue d’origine, le BIM correspond à Building Information Modeling pour la plupart des gens, et Building Information Management pour certains. La traduction littérale la plus courante est de Modélisation des Informations du Bâtiment, ou pour respecter l’ordre des lettres Bâti et Informations Modélisés. Au final, il s’agit toujours de modéliser en numérique toutes les informations relatives à une construction afin de les centraliser dans le but d’en assurer la gestion tout au long de la durée de vie de l’ouvrage depuis sa construction où tous les éléments sont recensés puis tout au long de ses transformations et jusqu’à sa déconstruction.

Les intérêts de la modélisation numérique et de la gestion centralisée des éléments d’un ouvrage sont nombreux ;parmi ceux-ci ceux : le suivi des réseaux, les circulations, l’aéraulique, les nomenclatures des matériaux et éléments afin d’optimiser les aspects énergétiques, économiques, écologiques et éventuellement juridiques (cas des matériaux amiantés notamment) ; mais aussi le partage en temps réel de toutes ces informations et bases de données des composants avec les entreprises chargées de travaux et la trace chronologique de toutes les interventions effectuées par tous les intervenants.

En matière de diagnostics immobiliers, la modélisation numérique est notamment utilisée pour la rénovation énergétique afin d’étudier les points d’amélioration de la performance énergétique, pour le recensement et le suivi des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante (MSCPA) ou du plomb afin d’optimiser leur repérage avant travaux puis pour en assurer le suivi, l’encapsulage ou le confinement jusqu’à leur enlèvement et traitement.

 

A noter : Lors du diagnostic déchets, obligatoire pour les bâtiments de plus de 1 000m² de surface ou ayant abrité des substances dangereuses, la nomenclature à jour de tous les matériaux que contient le BIM permet en très peu de temps de répertorier, localiser, quantifier et regrouper tous les déchets selon leur nature afin d’en planifier et d’en organiser l’évacuation et le recyclage.


BIM et diagnostiqueurs immobiliers

Alors que le carnet numérique du logement est programmé (Loi ELAN), alors que déjà le DDT (Dossier de Diagnostics Techniques) location est déjà obligatoirement numérique, les diagnostiqueurs immobiliers ne peuvent ignorer l’outil BIM qui s’impose déjà dans l’immobilier tertiaire, progresse dans le résidentiel collectif et aborde l’immobilier individuel.

Le BIM dès lors qu’il a été réalisé est un formidable outil de programmation et d’assistance aux diagnostics immobiliers mais encore faut-il qu’un BIM ait été effectué…C’est pour cette raison que plusieurs cabinets de diagnostiqueurs immobiliers ont déjà franchi le pas et proposent à leur clientèle de réaliser le BIM de constructions existantes. Le BIM est donc un créneau d’exercice pour de nombreux diagnostiqueurs souhaitant diversifier leur activité ou juste pour ne pas ‘rater le train’ de la modélisation numérique. Si certains cabinets assurent déjà des ‘diagnostics BIM’ en nom propre ou des BIM parfois en sous-traitance, chacun peut déjà aborder la transition numérique du bâtiment et l’incontournable BIM.

 

Kroqi, l’outil BIM accessible à tous

Selon le retour d’expérience de l’atelier BIM virtuel de 2016, celui-ci « a démontré la possibilité d'usage du Bimpar des TPE y compris entièrement novices en la matière, avec des outils numériques à leur portée et compatibles avec les outils métiers déjà utilisés au quotidien » Source Batiactu.

Depuis, en mars 2018, a été mise en ligne la plateforme numérique publique KROQI (www.kroqi.fr) qui permet à tous les professionnels du bâtiment (maître d’ouvrage, maître d’œuvre, bureau d’étude, artisan, contrôleur technique, assureur….) d’aborder de manière simple et gratuite (sans formation spécifique) la technologie BIM et de concourir à la transformation numérique du bâtiment.

 

Les diagnostiqueurs immobiliers peuvent ils se permettre d’ignorer cette plateforme publique et gratuite de transition numérique du bâtiment ? Pas sûr...

 


© AROBIZ - Agence web & marketing
Tous droits réservés - Politique de confidentialité

Société anonyme au capital de 100 000 EUR
Immatriculée au RCS de Bayonne sous le numéro unique d'identification 490 097 888

Remonter