Actualités

Le DPE low-cost est revenu

Rassurez-vous, c'était notre poisson d'avril non opposable pour 2019 ! 😉

Et encore moins cher qu’avant ! On croyait oubliés depuis longtemps ces sites... (suite de l'article après la photo)

 

 

Et encore moins cher qu’avant ! On croyait oubliés depuis longtemps ces sites qui permettaient d’estimer son DPE en quelques clics mais ils reviennent via un petit journal d’annonces immobilières. Profitant conjointement de l’obligation d’afficher la classe énergie dans les annonces immobilières et de l’absence momentanée d’opposabilité du DPE, quelques malins semblent vouloir explorer un filon. Un ‘DPE’ (non opposable) par SMS, c’est désormais possible même si ce n’est pas pour longtemps !

L’exploitation d’un vide face à une obligation

C’est en effet le paradoxe qui semble permettre ce type de pratique où le DPE obligatoire n’est pas encore opposable.

D’un côté, les vendeurs et bailleurs obtiendront à prix modique une classe énergie à faire figurer dans leur annonce, et de l’autre ce semblant de DPE ne pourra pas être contesté ni par un acheteur, ni par un locataire.

Pour que cela soit (à peu près) réglementaire, il aurait au moins suffi de placer en bout de ligne un professionnel capable de calculer sur un logiciel certifié une classe énergie du logement en question ; mais apparemment ce n’est même pas le cas !

Un sérieux gain de temps et d’argent pour les annonceurs qui n’ont même pas à décrire leur bien immobilier mais quel impact sur les acheteurs, les locataires et les diagnostiqueurs ?

 

Un DPE par SMS

En pratique, le procédé est d’une simplicité enfantine puisqu’il suffit d’envoyer un SMS (surtaxé) pour obtenir le DPE manquant à la publication réglementaire de son annonce immobilière. Même pas de surface habitable à renseigner, ni de type de chauffage ou de production d’ECS et encore moins de tout ce qui touche de près ou de loin à la performance énergétique (matériaux, isolants, huisseries et vitrages…), le logiciel ‘calcule’ une classe énergie que l’on peut afficher sans risque d’amende.

Il semblerait que l’altitude et la position géographique du bien ne soient estimés que selon la localisation du téléphone mais peut-être qu’un croisement avec une base de données existe (et en ce cas quelle base de données ? Mystère...).

En retour du SMS envoyé au numéro surtaxé indiqué, l’appelant reçoit directement un ‘DPE’ qu’il peut alors diffuser sur le journal d’annonces, imprimer, fournir à ses acheteurs et locataires.

 

 

Pas de loterie du DPE

La ‘loterie du DPE’ telle que titre l’article de Que-Choisir n’a pas cours ici vu que le simulacre de DPE que nous avons reçu par SMS est invariablement de la même classe énergie.

Bien évidemment, il n’est pas question de faire payer l’appelant pour une classe énergie dévalorisante alors c’est invariablement en classe B ou C que sort le DPE. La classe C car c’est la plus demandée et la plus valorisante en immobilier ancien ou la classe B la plus courante en immobilier récent.

Il suffit donc d’un SMS surtaxé (0,99€ + le coût du SMS selon l’opérateur) pour obtenir un ‘DPE’ non opposable à afficher dans son annonce et se mettre (presque) en conformité avec la Loi.

Reste à savoir ce qu’en pensent les professionnels du diagnostic immobilier, les thermiciens et associations de consommateurs. N'hésitez pas à faire connaître votre avis en commentaire.

 

 


  • Le journal d'annonces, en relayant ce type de publicité, participe à l'escroquerie dont sont victimes les clients qui utilisent ce service sms, puisque ce résultat de DPE (je suis presque sure qu'ils n'envoient que les étiquettes) n'a aucune valeur juridique et devient de fait de la publicité mensongère. Mais que fait la dgccrf ou directte ??? du bluff à la télé ...
    Publié le 02/04/2019 par DAPREMONT
  • Jérôme ne loupe jamais l'occasion d'un bon poisson d'avril! bien joué
    Publié le 01/04/2019 par ODUL Benjamin
  • Le DPE n'est peut être pas opposable , mais il rentre dans les publicité mensongère , donc attaquable .....non?
    Publié le 01/04/2019 par RAHON
  • je ne sais pas comment vont faire ces gens pour etablir un descriptif technique necessaire au dpe, certes le dpe n est pas attaquable quand il est serieux je ne crois pas que ce soit le cas quand il est farfelu...
    Publié le 01/04/2019 par vm
  • Même si cela est un poisson d'avril, dans les faits, nous vivons un monde irréel puisque les prix des diagnostics immobiliers baissent de façon vertigineuse, sur la région toulousaine. Par exemple, j'ai été appelé par une acquéreuse qui disposait d'un bien ancien, rénovée et agrandie en grande partie, achetée il y a plus d'un an et qui n'arrive pas à chauffer son bien. Ayant refait les diagnostics, je note l'existence d'un DPE, non validé auprès de l'ADEME, utilisant une mauvaise méthode de calcul avec un logiciel, non agréé. Pourtant, le notaire a fait passer cette vente, en demandant gentiment à l'acquéreuse de passer la lecture "fastidieuse" des diagnostics. Je persiste à dire que le métier de diagnostiqueur.e immobilier dans lequel le vendeur est le payeur, conduit à l'abondance de diagnostics "vides" ne permettant pas à l'acquéreur, au locataire ou à l'occupant de mieux connaître l'état d'un bien. Ce métier constitue un alibi pour faire croire l'importance des diagnostics, pour perpétuer la spéculation dans l'immobilier. C'est pourquoi, j'abandonne le particulier qui pense "économiser" alors qu'il veut en réalité vendre au mieux son bien, en cachant les éventuelles anomalies. Je suis à la recherche de diagnostiqueur.es, professionnel.les du bâtiment, psychologues, habitant.es, exclu.es qui veulent redonner du sens à la vie dans un bâtiment. Par la coopération nous pourrons remettre les choses à l'endroit !
    Publié le 01/04/2019 par Taleb-Bonnet
  • Trop de pression mon fait oublier la date du jour ... bien joué AROBIZ ! néo-créateur le ciel met tombé sur la tête l'espace d'un instant ... une mémoire de poisson.
    Publié le 01/04/2019 par Hervé HOM EXPERT
  • Ils sont trop fort. Mais que fait UFC que choisir ??
    Publié le 01/04/2019 par Serna
  • On oubli peut-être la responsabilité des vendeurs de faire appel à un opérateur certifié et assuré..et puis, le notaire n'acceptera jamais un SMS comme DPE, et là ça va se compliquer pour mener à bien la transaction quand les acheteurs devront signer un DPE en E ! ça laisse présager des compromis à rallonge et des rétractations à foison !
    Publié le 01/04/2019 par Guillaume ENGUERRAND
  • Dommage que tout le monde se jette dans chaque faille réglementaire qui passe ... Comme par exemple ce vide juridique qui permet à qui le veut de raconter les débilités les plus grosses possibles le 1er avril, sans que personne ne s'en aperçoive ... 😂😉
    Publié le 01/04/2019 par Pierre-Yves SACHOT
  • Une vaste fumisterie !!! Je pense que devant un tribunal le requérant a toutes ses chances de gagner - ça ne durera qu'un temps - jusqu'au premier procès...
    Publié le 01/04/2019 par ABI Consulting
  • Que le DPE ne soit pas opposable c'est une chose. Mais dans le cas où il a été réalisé par un professionnel certifié qui s'est déplacé sur site et qui peut dans une certaine mesure justifié son travail. Là on est en présence d'une simple escroquerie, une volonté de tromper l'acquéreur ou le locataire, DPE opposable ou pas.
    Publié le 01/04/2019 par Montfort
  • Une honte! Comment décrédibiliser notre profession... Cette société devrait être attaqué pour faux... Puisqu'il s'agit bien d'un faux DPE... Rappelons que la réglementation impose un déplacement obligatoire pour établir un DPE et que l'opérateur doit être certifié...
    Publié le 01/04/2019 par MONNETREAU
  • C'est un poisson d'avril, n'est-ce-pas ?....
    Publié le 01/04/2019 par DHCOM

© AROBIZ - Agence web & marketing
Tous droits réservés - Politique de confidentialité

Société anonyme au capital de 100 000 EUR
Immatriculée au RCS de Bayonne sous le numéro unique d'identification 490 097 888

Remonter