Nos actualités

Le DPE low-cost est revenu

Rassurez-vous, c'était notre poisson d'avril non opposable pour 2019 ! 😉

Et encore moins cher qu’avant ! On croyait oubliés depuis longtemps ces sites... (suite de l'article après la photo)

 

 

Et encore moins cher qu’avant ! On croyait oubliés depuis longtemps ces sites qui permettaient d’estimer son DPE en quelques clics mais ils reviennent via un petit journal d’annonces immobilières. Profitant conjointement de l’obligation d’afficher la classe énergie dans les annonces immobilières et de l’absence momentanée d’opposabilité du DPE, quelques malins semblent vouloir explorer un filon. Un ‘DPE’ (non opposable) par SMS, c’est désormais possible même si ce n’est pas pour longtemps !

L’exploitation d’un vide face à une obligation

C’est en effet le paradoxe qui semble permettre ce type de pratique où le DPE obligatoire n’est pas encore opposable.

D’un côté, les vendeurs et bailleurs obtiendront à prix modique une classe énergie à faire figurer dans leur annonce, et de l’autre ce semblant de DPE ne pourra pas être contesté ni par un acheteur, ni par un locataire.

Pour que cela soit (à peu près) réglementaire, il aurait au moins suffi de placer en bout de ligne un professionnel capable de calculer sur un logiciel certifié une classe énergie du logement en question ; mais apparemment ce n’est même pas le cas !

Un sérieux gain de temps et d’argent pour les annonceurs qui n’ont même pas à décrire leur bien immobilier mais quel impact sur les acheteurs, les locataires et les diagnostiqueurs ?

 

Un DPE par SMS

En pratique, le procédé est d’une simplicité enfantine puisqu’il suffit d’envoyer un SMS (surtaxé) pour obtenir le DPE manquant à la publication réglementaire de son annonce immobilière. Même pas de surface habitable à renseigner, ni de type de chauffage ou de production d’ECS et encore moins de tout ce qui touche de près ou de loin à la performance énergétique (matériaux, isolants, huisseries et vitrages…), le logiciel ‘calcule’ une classe énergie que l’on peut afficher sans risque d’amende.

Il semblerait que l’altitude et la position géographique du bien ne soient estimés que selon la localisation du téléphone mais peut-être qu’un croisement avec une base de données existe (et en ce cas quelle base de données ? Mystère...).

En retour du SMS envoyé au numéro surtaxé indiqué, l’appelant reçoit directement un ‘DPE’ qu’il peut alors diffuser sur le journal d’annonces, imprimer, fournir à ses acheteurs et locataires.

 

 

Pas de loterie du DPE

La ‘loterie du DPE’ telle que titre l’article de Que-Choisir n’a pas cours ici vu que le simulacre de DPE que nous avons reçu par SMS est invariablement de la même classe énergie.

Bien évidemment, il n’est pas question de faire payer l’appelant pour une classe énergie dévalorisante alors c’est invariablement en classe B ou C que sort le DPE. La classe C car c’est la plus demandée et la plus valorisante en immobilier ancien ou la classe B la plus courante en immobilier récent.

Il suffit donc d’un SMS surtaxé (0,99€ + le coût du SMS selon l’opérateur) pour obtenir un ‘DPE’ non opposable à afficher dans son annonce et se mettre (presque) en conformité avec la Loi.

Reste à savoir ce qu’en pensent les professionnels du diagnostic immobilier, les thermiciens et associations de consommateurs. N'hésitez pas à faire connaître votre avis en commentaire.

 

 


Newsletter

Société anonyme au capital de 100 000 EUR | Immatriculée au RCS de Bayonne sous le numéro unique d'identification 490 097 888

Remonter